Oppportunités d'investissement :

Agrobusiness, Agriculture & AgriTech

Produire suffisamment pour approvisionner et nourrir toute la Centrafrique : C’est le défi que doit relever ce pays largement tributaire des importations pour les denrées alimentaires à l’heure actuelle, mais qui dispose toute de même une quinzaine de millions d’hectares de terres arables !

La viande bovine se fait de plus en plus en rare dans les assiettes. Les difficultés d'approvisionnement, particulièrement vers Bangui, ainsi que la chute des volumes, ont entraîné une explosion des prix du bœuf. La consommation locale de viande de  bovins s’est donc lourdement érodée sur le long terme terme. Les autorités veulent remettre ce marché sur ses rails. 
Le Manioc fait partie de l'alimentation traditionnel en Centrafrique et est utilisé comme plat d’accompagnement sous forme de bâton fermenté, le « chikwangue » ou de boule. Les principaux marchés d’approvisionnement du pays sont actuellement confrontés à une pénurie de ce féculent . 
Créer des usines dédiées à la production de jus bons pour la santé, destinés au marché local ou à l’exportation,  peut s’avérer extrêmement lucratif. Il existe une diversité de fruits, parmi lesquels les mangues, ananas, litchis, papayes, noix de coco, goyaves, bananes, corossols, pastèque ou melons susceptibles d’être transformés industriellement en jus, nectars et autres cocktails. Toutefois, il conviendra d'étudier préalablement les implications budgétaires et opérationnelles concernant la mise sur pied de lignes d'embouteillage. 
Le marché du vin de palme, est essentiellement un marché de consommation à domicile. Néanmoins, cette boissos alcoolisée traditionnelle offre de réelles opportunités à l’export, avec des consommateurs en quête de nouvelles saveurs, si les fabricants la mettait en bouteille . 
Parmi les autres secteurs porteurs, figurent l’huile végétale (huile de palme, huile d’arachide, huile de maïs, huile de coton etc..) et le beurre. Cette situation de manque d'approvisionnement en Centrafrique perdure depuis de très nombreuses années, d’autant plus que toutes les initiatives industrielles de ces dernières décennies ne sont jamais parvenues à relancer la production de graines ou fruits oléagineux .
En Centrafrique, la consommation du riz a sensiblement augmenté; mais la production ne parvient pas à satisfaire totalement la demande des consommateurs. Ce qui laisse entrevoir des opportunités de croissance supplémentaires et développer de nouvelles zones de riziculture .
La pisciculture fait partie des secteurs à fort potentiel économiques, susceptibles d’assurer la sécurité alimentaire dans le pays. Le poisson (tilapia, capitaine, poisson-chat etc...) occupe une place non négligeable dans les pratiques et habitudes alimentaires des ménages centrafricains, aux cotés de la viande de bœuf, du gibier et du manioc.
Stations météo connectées pour réduire la consommation d’eau d’arrosage du sol, plateforme de mise en relation entre producteurs agricoles et consommateurs finales, robots désherbeurs autonomes, outil de suivi du cours des productions agricoles, utilisation de drones survolant les champs en vue de collecter des données précieuses, télésurveillance de l’état de santé du bétail etc... Comme vous l'avez sans doute compris, l’AgriTech, se servant des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pour avoir une exploitation durable, serait susceptibles de bouleverser en profondeur le quotidien des agriculteurs centrafricains. Aux start-up les plus ambitieuses de relever le défi !

Autres secteurs porteurs

Cliquez ci-dessous sur la rubrique de votre choix puis consultez le détail 

© 2023 par Centrafrique Business Hub

Restés connectés

  • Page Facebook CBH
  • Page Twitter CBH
  • Page LinkedIn CBH
  • Page Viadeo - CBH